Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Cadre financier pluriannuel post-Brexit : le moment idéal pour relancer le projet européen

Faisant suite à la présentation par la Commission européenne du Cadre financier pluriannuel 2021-2027 lors de la session plénière du Parlement européen réuni à Bruxelles aujourd’hui, le Délégué Général Gérard Deprez s’est félicité de la volonté de la Commission européenne de donner davantage d’autonomie budgétaire à l’Union européenne : « Nous, Parlement, disons que nous n’accepterons pas le CFP sans ressources propres. Nous sommes déterminés »

Selon le Traité de Rome, la Communauté économique européenne ne devait être financée par des contributions nationales uniquement pour une courte période de transition et l'être ensuite par un système de ressources propres.

Il a expliqué à la Commission européenne à propos de la question des ressources propres : « Vous avez raison de le faire, en cohérence avec l’article 311 du Traité, si mal appliqué ces dernières années. Et vous avez raison car vous savez que le Parlement européen a créé un lien irréfragable entre l’adoption du CFP et l’introduction d’un nouveau système de ressources propres ».

Le rapporteur parlementaire pour le système de ressources propres a également souligné que « Le paquet que vous présentez permet de diversifier les sources de revenus. Je me félicite qu’il reflète les pistes ouvertes par le rapport Monti et le rapport que mon collègue Janusz Lewandowski et moi-même avons fait adopter en plénière »

L’eurodéputé belge a ajouté que, selon le Parlement, le système actuel basé sur le revenu national brut des États membres est « illogique et incompréhensible » et « très compliqué à cause des rabais et des exceptions ».

Il a conclu que « C’est le moment idéal pour relancer le projet européen et affirmer ce que nous voulons faire ensemble. C’est une situation nouvelle. Ce n’est pas toujours le cas, il faut donc en tirer parti »

D’autre part, l’eurodéputée irlandaise Marian Harkin a indiqué par rapport à la baisse totale de 5% de la PAC : « Le Commissaire Oettinger affirme que nous allons combler le déficit dû au Brexit de 50%. Mauvaise nouvelle pour les fermiers. »

 

Membres liés

Thèmes liés

IED YDE