Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Le vieillissement de la population - un défi pour l'Union européenne 

Le changement démographique en Europe est une question clé à laquelle l'Union européenne doit s'attaquer, et ce sujet sera de plus en plus présent dans l'agenda politique de l'UE dans un avenir proche car cette problématique touche de nombreuses politiques différentes : parmi lesquelles les questions migratoires, les questions sociales et d'inclusion, l'économie... Le 26 avril 2018, une conférence intitulée « Le vieillissement de la population - un défi pour l'Union européenne » a été organisée à Ljubljana, Slovénie. Le député européen et membre individuel du PDE Ivo VAJGL a pris la parole comme hôte et son intervention a été suivie par Sarah EL HAÏRY, membre de l'Assemblée nationale française pour la Loire-Atlantique et porte-parole du Mouvement Démocrate, et Karl ERJAVEC, ministre des affaires étrangères et vice-président du gouvernement de la République de Slovénie et président du DeSUS (Parti démocratique des retraités de Slovénie).

Il y avait aussi des experts qui ont participé à la conférence et se sont concentrés par l'intermédiaire de présentations très intéressantes et révélatrices sur les différentes dimensions de ce phénomène de nos Sociétés vivant de plus en plus longtemps . 

Dans son discours d'introduction, Ivo Vajgl a souligné l'importance de la question du changement démographique, qui est de plus en plus présente dans l'agenda politique de l'UE. Il a mentionné que lui et plusieurs autres membres du Parlement européen ont préparé des conférences et d'autres événements très intéressants, visant à sensibiliser l'opinion publique à l'importance de relever les défis des sociétés vivant de plus en plus longtemps. d'une manière globale et stratégique. 

Sarah EL HAÏRY a souligné qu'en pensant aux défis du changement démographique en Europe, nous devons avant tout penser à la conception et à la mise en place de mesures et de politiques qui offriront un soutien aux familles avec lesquelles vivent les personnes âgées. Elle a également mentionné qu'il existe de grandes différences dans la manière dont les Etats membres de l'UE réagissent au changement démographique, y compris la dimension financière - alors que la France utilise 1% du PIB , le Danemark utilise 4% du PIB  pour relever les défis des sociétés vivant de plus en plus longtemps.

Karl ERJAVEC a exprimé sa satisfaction sur le fait que le PDE ait organisé une conférence à Ljubljana pour la deuxième fois ces dernières années et qu'il a choisi le sujet qu'il trouve d'une grande importance - la position sociale des personnes âgées dans l'UE.  

Dans la  deuxième partie de la conférence, les experts invités ont présenté certaines de leurs conclusions et interprétations.

Daniela VONO DE VILHENA, chercheuse et coordinatrice scientifique à Population Europe/ Max Planck Institute for Demographic Research, est convaincue que la question du changement démographique n'est pas insoluble, mais que nous devrions mieux utiliser les potentiels que nous avons déjà - immigrants, femmes, personnes âgées et jeunes. Nous devons investir davantage dans le "capital humain" en améliorant et en maintenant les capacités cognitives tout au long du cycle de vie. Nous devrions nous efforcer davantage de réduire le niveau d'exclusion sociale et de fournir un niveau satisfaisant de revenu minimal pour tous.

Maciej KUCHARCZYK, directeur politique de la Plate-forme AGE, a conclu sa présentation par la thèse selon laquelle les mesures, exclusivement axées sur le retour à la croissance économique, provoquent l'insécurité croissante de différents groupes sociaux, y compris certains sous-groupes de personnes âgées, et diminuent le respect des droits humains fondamentaux. Nous devrons élaborer des budgets de référence pour les personnes âgées afin de mieux évaluer l'adéquation des montants des pensions aux différentes tranches d'âge et d'évaluer l'accessibilité des services dont les personnes âgées ont besoin pour vivre dans la dignité.  

Mitja JERAJ, professeur assistant au GEA College et entrepreneur, qui a pris comme exemple pour l'Union européenne la question des jeunes entrepreneurs en Slovénie, a souligné que nous devrions très bien analyser les origines du problème slovène - de nombreux jeunes entrepreneurs slovènes ouvrent leurs entreprises dans d'autres pays. Ainsi, pour les solutions systématiques, les États sont responsables, et ils devraient commencer par les origines, et non par les conséquences du phénomène.

 

Membres liés

Thèmes liés

IED YDE