Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Lutte contre le terrorisme : un combat européen !

Arnaud Hussenot

Jeudi 25 et vendredi 26 octobre, une conférence de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme et le rôle de l’Union européenne pour faire face à ce défi a été organisée à Metz avec la députée européenne française et Présidente de la Commission spéciale sur le terrorisme Nathalie Griesbeck. Deux journées très enrichissantes d’échanges et de discussions, en présence du Commissaire européen Sir Julian King, chargé de l’Union de la Sécurité, et devant un public d’experts avisés.

En 2017, quinze attentats ont été commis sur le sol européen, une cinquantaine ont été déjoués, et la menace terroriste demeure omniprésente. Face à ce défi qui dépasse les frontières matérielles et immatérielles, et pour répondre aux enjeux sociaux, sociétaux et sécuritaires qui lui sont liés, le Parlement européen a créé en 2017 une commission spéciale sur la lutte contre le terrorisme, dont la présidence a été confiée par une élection à Nathalie Griesbeck.

Alors que les travaux de la commission sont en phase d’examen des amendements, le Parti Démocrate européen et Nathalie Griesbeck ont souhaité organiser une conférence de haut niveau afin de présenter les combats futurs à mener en matière de lutte contre le terrorisme et pour mettre en exergue l’importance de la coopération européenne. Elle a eu l’honneur d’y accueillir le Commissaire Sir Julian King, en charge de l’Union de la Sécurité.

Les agences européennes au cœur de la première journée
La conférence s’est ouverte par un discours inaugural du Commissaire Sir Julian King, qui a présenté l’ensemble des mesures existantes (et en cours de mise en œuvre) au sein de l’Union européenne afin de lutter contre le terrorisme. L’occasion pour le Commissaire d’insister sur la nécessité d’améliorer l’échange d’informations et de renforcer l’usage des bases de données qui existent déjà, notamment en les rendant interopérables. Le Commissaire a également insisté sur la prévention de la radicalisation, en présentant aux nombreux participants la nouvelle proposition de la Commission européenne relative au retrait obligatoire des contenus en ligne à caractère terroriste.

Le discours a été suivi par une discussion entre le Commissaire Sir Julian King, et Frédéric Baab, membre français auprès de l’Agence Eurojust et Président du groupe « Contre-Terrorisme » d’Eurojust depuis décembre 2017. Ces échanges ont été modérés par le député européen belge et délégué général du PDE Gérard Deprez, étant également le coordinateur pour le groupe parlementaire l’Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe au sein de la commission spéciale sur la lutte contre le terrorisme.

Cette riche discussion a permis aux auditeurs de découvrir de manière concrète le fonctionnement d’Eurojust, agence européenne de coopération judiciaire, trop méconnue par les citoyens et qui joue pourtant un rôle indispensable au sein de l’Union en coordonnant les enquêtes transnationales et en accompagnant les autorités nationales judiciaires. Le Commissaire européen a quant à lui rappelé le rôle important d’Europol en matière de coopération judiciaire, mais également du Cepol (Collège européen de la police).

Les trois intervenants ont répondu aux multiples questions des invités sur la coopération judiciaire, mais également sur le renforcement de nos contrôles aux frontières ou encore sur le financement du terrorisme.

Lutte contre le terrorisme : de l’échelle locale à l’échelle européenne
Vendredi 26 octobre, les discussions ont repris par une présentation de l’état de la menace actuelle par Jean-Charles Brisard, président-fondateur du Centre d’Analyse du Terrorisme (CAT) et expert français incontesté du terrorisme. Il a présenté avec précision les enjeux auxquels nous devons faire face tels que la radicalisation ou encore le suivi post-carcéral (mais également pendant la détention) des personnes condamnées. Jean-Charles Brisard a également insisté sur la nécessité de travailler étroitement aux échelles à la fois locales et européenne pour lutter contre ce défi.

Dans un second temps, Jean-Charles Brisard a été rejoint par trois intervenants de qualité : le Préfet Etienne Guépratte en charge de la sécurité du Tourisme, Isabelle Panou, juge antiterroriste belge en charge notamment des attentats de Paris et David Touvet, magistrat de liaison au sein de l’ambassade de France en Belgique. Tous trois ont insisté sur la nécessité de coopérer : au sein des États, avec les acteurs locaux, mais également entre les différents pays.

Etienne Guépratte a pour sa part présenté l’ensemble des mesures prises par la France pour protéger les lieux touristiques, qui peuvent être la cible d’attaques terroristes. Par exemple, les préfets ont été appelés à cartographier les sites touristiques vulnérables, à créer des services de renseignement territoriaux, ainsi qu’à nommer un référent départemental en matière de sécurité.

Bénéficiant de l’entière attention des participants, Isabelle Panou et David Touvet ont ensuite fait part de leurs expériences sur les enquêtes des attentats de Paris et du Thalys, sur lesquels ils ont travaillé. Ils ont expliqué concrètement comment les autorités judiciaires françaises et belges travaillent sur ces affaires, dans le cadre d’équipes communes d’enquête qui permettent pour les autorités belges de travailler comme si elles étaient en France (et inversement !). Des coopérations indispensables, basées la confiance mutuelle, qui permettent de travailler avec plus de rapidité et d’efficacité. David Touvet a également insisté sur le rôle crucial des magistrats de liaison, qui permettent de fluidifier le fonctionnement judiciaire, en conseillant les procureurs sur la façon de coopérer avec leurs partenaires européens.
Ces présentations ont une nouvelle fois suscité une grande curiosité et de nombreuses questions sur la coopération judiciaire et la sécurisation de nos espaces publics, mais également sur la lutte contre la fraude documentaire, ou encore sur la réinsertion pénitentiaire.

Avec quelques minutes de retard, justifiées par l’intérêt des invités et leurs questions, Nathalie Griesbeck, présidente de la commission spéciale sur la lutte contre le terrorisme, a conclu ces deux journées d’échanges complets et diversifiés, discussions qui ont contribué à révéler le caractère transversal de cette question qui touche de multiples espaces, et de multiples thématiques.

 

Plus de photos de l’événement sont disponibles sur notre compte Flickr: https://www.flickr.com/photos/pde-edp/sets/72157675087445968

Membres liés

Thèmes liés

IED YDE