Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Saint-Marin : le futur passe par l’Europe

La Commission européenne vient de rendre un rapport sur l’approfondissement des relations entre l’Union européenne et la République de Saint-Marin.

La Commission recommande notamment l’intégration de Saint-Marin, d’Andorre et de Monaco dans le marché intérieur par la mise en place d’accords-cadres d’association. En raison des spécificités de ces États de petite taille (faibles superficie et population, liens très étroits avec les pays voisins…), la participation de ces pays à l’espace économique européen n’est pas considérée comme une option viable à l’heure actuelle.

Ce rapport est notamment l’aboutissement de l’action d’Antonella Mularoni, présidente du parti Alleanza Popolare, lorsqu’elle a été ministre des Affaires étrangères puis chef de l’État saint-marinais.

Membres liés

Thèmes liés

IED YDE