Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Industrie et Croissance

Industrie et Croissance

La situation

Dans un contexte marqué par la crise économique persistante, l’Europe a vu son industrie perdre du terrain, avec une production en recul de 10 % et trois millions d’emplois perdus, quand ses partenaires ou concurrents ont progressé. Les Européens 

Il y a des raisons à cela :

  • Manque de dimension européenne : 
    L’absence d’une véritable politique industrielle commune est à la base de la désindustrialisation de l’Europe. Elle ne pourra se relever si les États membres continuent à appliquer 28 politiques industrielles différentes. 
  • Manque de grands champions :
    Faute d’une politique économique assumée et coordonnée, la « concurrence » est devenue l’alpha et l’oméga de la politique de l’UE. Ces principes empêchent la constitution de grands groupes capables de dimension mondiale.

Nos propositions

L’Europe n’a d’autre choix que de poursuivre deux objectifs au service d’une même ambition : décider d’une politique industrielle volontariste et faire la promotion de l’économie de la recherche et de l’innovation :

  • Une politique industrielle favorisant la croissance et l’emploi :
    La politique industrielle doit devenir une compétence partagée entre l’Union et les États membres pour identifier et coordonner les efforts dans les secteurs innovants et porteurs.
  • Une concurrence intelligente : 
    Au service de la croissance, la concurrence doit inciter et ne pas entraver la création de grands groupes européens capables de s’imposer dans l’économie mondiale, notamment dans les secteurs de l’économie verte et du numérique.
  • Un « Small Business Act » européen : 
    L’investissement est le moteur de la croissance. Établir des règles propres aux petites entreprises pour favoriser leur accès préférentiel au crédit et aux marchés publics pour faciliter l’investissement est un moyen simple et efficace d’y parvenir.
  • Une politique ambitieuse de soutien à l’innovation :
    Financés notamment par des « project bonds », de grands programmes d’envergure doivent voir le jour autour d’une coopération renforcée des grands centres européens de recherche et des champions industriels qui disposent d’un savoir-faire historique de premier plan mondial.

Nos engagements 

Tous les jours le PDE défend ses idées au travers de différentes actions et fait valoir ses positions. Par exemple :

  • Au Parlement européen : 
    Marielle de Sarnez, secrétaire générale du PDE et ancienne députée européenne, a défendu pendant des années nos idées au sein la commission du Commerce international.
  • Dans notre manifeste : 
    Nous défendons ces propositions depuis plusieurs années. Elles étaient déjà au cœur notre premier programme en 2004. 
     
IED YDE