Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Les Etats membres doivent choisir entre l'heure d'été ou l'heure d'hiver

European Parliament
Mardi, les députés européens ont adopté leur position finale concernant la proposition de la Commission européenne visant à mettre fin au changement d'horaire semestriel qui a lieu actuellement en mars et octobre, dans chaque État membre. Ils ont décidé de laisser la possibilité aux États membres de faire leur choix entre l'heure d'été ou d'hiver. Un mécanisme de coordination sera mis en place afin d'analyser les conséquences sur le marché intérieur.
 
Il est important de noter que cette proposition est le résultat d'une initiative citoyenne signée par près de 5 millions de citoyens.
 
La députée européenne basque Izaskun Bilbao Barandica, rapporteur fictif du groupe ADLE sur ce dossier, a déclaré : "En suivant cette feuille de route, nous devons démontrer aux quatre millions six cent mille citoyens qui ont participé à cette consultation publique que les institutions européennes sont à l'écoute, qu'elles sont proches, qu'elles travaillent efficacement et sérieusement sur les préoccupations des citoyens et qu'elles essaient de jouer le rôle qui est le leur : informer, faire la modération entre positions opposées et tenter d'établir des positions équilibrées de manière transparente. Si de cette façon, nous générons la confiance et la proximité, le temps que nous avons consacré à terminer ce rapport, ce sera de l'or."
 
La députée européenne allemande Ulrike Müller, rapporteur du groupe ADLE pour la Commission de l'agriculture, a également exprimé son point de vue sur ce sujet : "Actuellement en Europe, nous avons trois fuseaux horaires différents et des études scientifiques prouvent que le changement d'heure annuel a des effets sur le rythme biologique et sur la santé des citoyens ainsi que sur les animaux. En particulier, les familles avec de jeunes enfants et les producteurs laitiers parmi les cultivateurs connaissent des problèmes qui résultent du changement d'heure deux fois par an. Au sein de la commission AGRI, nous avons décidé d'introduire l'heure normale à partir de l'année 2020. Toutefois, en supprimant l'heure d'été, il convient de tenir compte des éléments suivants : le marché intérieur doit continuer à fonctionner également à l'avenir."

 

Membres liés

Thèmes liés

IED YDE