S'inscrire à notre newsletter
Istvan Serto-Radics at demosntration in Vasarosnameny

Un été intense pour notre membre hongrois

Cet été, Új Kezdet a été très occupé. Le gouvernement autoritaire d'Orban a continué à détruire les dernières institutions de la presse et de la culture libres.
Laurence Farreng EP

Relance culturelle européenne : une résolution forte et ambitieuse

La résolution portée par la députée européenne française Laurence Farreng, portant sur la relance culturelle européenne est le premier texte de ce mandat du Parlement sur la culture.

1 an au service de l'Europe

Depuis un an maintenant, ils défendent la vision de l'Europe promue par le Parti Démocrate européen et tous les Démocrates européens.

Pour une prise en compte les enjeux sociaux et locaux par le plan de relance et le budget européens

Brunet-Guidel.png

Les députés européens ont adopté hier, à l’occasion d’une session plénière extraordinaire, une résolution en réaction à l’accord du 21 juillet entre les Chefs d’Etat ou de gouvernement de l’Union et se félicitent de cet accord historique adopté dans un contexte exceptionnel et qui doit permettre à l’ensemble des citoyens de l’Union de surmonter la crise générée par l’épidémie de la Covid-19 tout en reconstruisant un modèle économique et social plus durable et plus solidaire.

Les députés européens ont rappelé que l’accord du 21 juillet, qui porte à la fois sur le plan de relance et sur le budget à long terme (2021-2027) de l’Union européenne, est le fruit d’un compromis initié sous l’impulsion du Parlement il y a plusieurs semaines. Ils ont également souligné que le Parlement doit encore se prononcer sur le volume et la répartition des montants inscrits dans le cadre financier pluriannuel. Les députés européens se réservent donc le droit d’exiger des ajustements pour que ce budget soit en adéquation avec les attentes légitimes des citoyens de l’Union qu’ils représentent. 

A ce titre, la Vice-Président du Groupe Renew Europe au Parlement européen Sylvie Brunet tient à rappeler tout particulièrement l’importance de sanctuariser les sommes dédiées aux programmes européens en faveur de l’emploi, de la jeunesse et de l’aide aux plus démunis. Elle tient également à souligner l’importance de permettre à ces fonds d’être rendus disponibles rapidement dans les territoires, surtout ceux de sa région du Sud de la France, où les attentes des citoyens sont particulièrement grandes : « L’esprit de solidarité dont ont su faire preuve les Chefs d’Etat ou de gouvernement en acceptant de contracter une dette commune doit se prolonger de manière concrète dans l’attribution de montants ambitieux pour les programmes sociaux portés par l’Union européenne. Dans ma région du Sud de la France, l’aide alimentaire atteint aujourd’hui des records et les craintes relatives à l’emploi, en particulier celui des jeunes, sont énormes. L’effectivité de la dimension sociale du plan de relance est donc indispensable pour redonner à mes concitoyens confiance en l’Europe »