S'inscrire à notre newsletter

Nous sommes convaincus qu'il est temps de refonder l'Union !

Nous avons le devoir de partager le rêve européen avec nos concitoyens, de répandre les valeurs de respect de la dignité humaine, de l'État de droit, de la liberté, l'égalité, la solidarité et la responsabilité.

Il est temps pour les Démocrates de prendre les choses en main.

Sylvie Brunet : "On est plus forts ensemble, unis et solidaires"

Brunet_0.png
European Parliament

Particulièrement vigilante aux conséquences économiques et sociales de la crise de la Covid-19 sur les publics fragiles, la députée européenne française Sylvie Brunet et vice-présidente du Groupe Renew Europe au Parlement européen raconte son action quotidienne au sein de cette institution.

"L’avenir est européen. Parce qu’on est plus forts ensemble, unis et solidaires. Et donc sans cette solidarité européenne, on ne peut pas arriver à conduire une Europe de la santé qui maintenant, on le voit bien, est indispensable, une Europe des Droits de l’Homme, une Europe sociale, une Europe économique.

Ne relocaliser qu’en France me paraît impensable au niveau industriel. On est obligé de peser en face du continent américain, des États-Unis, de la Chine et de toutes ces puissances. Et si on veut gagner dans ces valeurs - nous partageons des valeurs en Europe - il faut qu’on soit ensemble et le seul avenir, c’est l’Europe.

Je suis engagée sur ces questions d’emploi et de social depuis des années. Nous savons tous que la grande pauvreté est en train d’augmenter.

Les plus vulnérables sont plus touchés par la crise : les femmes, les jeunes, les personnes qui étaient déjà vulnérables. Et donc, il faut savoir qu’en France un tiers de l’aide alimentaire est financé par l’Europe. C’est un sujet de grande vigilance pour lequel, je dirais, je me bats, y compris au niveau de la Commission. Je suis intervenue déjà lors d’une réunion que nous avions eue, une audition de la présidente, Ursula von der Leyen, mais également avec le commissaire à l’emploi et aux affaires sociales, Nicolas Schmit, ou d’autres pour qu’on n’oublie pas les plus démunis en améliorant aussi sûrement ce dispositif d’insertion.

Il n’y a pas que l’aide alimentaire, il y a tout ce qu’il y a derrière en termes de dispositifs santé. Je suis en lien permanent avec les quatre grandes associations, organisations qui recueillent et distribuent l’aide alimentaire : Les Restos du Cœur, la Banque alimentaire, le Secours Populaire et la Croix Rouge. C’est un très beau sujet.

Il y a 30% d’augmentation des besoins, malheureusement, depuis quelques mois, particulièrement dans ma ville d’origine et où je vis qui est Marseille.

Dans le cas du plan de relance avec qu’on appelle Next Generation EU, qui est un programme vraiment axé sur « Comment on va accompagner des États ? » dans le cas de cette sortie de crise, de la relance qui est prévue sur les jeunes par exemple, l’emploi des jeunes.

Notamment avec une amélioration du dispositif « Garantie jeunesse » qui est un dispositif vraiment important extrêmement utilisé en France avec la garantie jeune dans les missions locales, qui permet d’aider les jeunes les plus éloignés de l’emploi dans le retour à l’emploi.

Nous savons tous, malheureusement, dans toute l’Europe, que les jeunes sont particulièrement touchés par la crise. Ils l’étaient déjà avant. C’étaient les plus en difficultés. On a quand même un taux de chômage des jeunes en Europe assez élevé. Et là, malheureusement, cela ne va faire que s’aggraver, notamment en France et encore plus en Espagne et en Italie.

Donc, on est en train de mettre en place des dispositifs spécifiquement pour aider et accompagner les jeunes. La situation est assez dramatique, donc il faut être très, très vigilants."