Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Vers une rénovation économique et sociale

Réuni aujourd’hui à Bruxelles, le Parti démocrate européen a tiré le bilan des élections européennes. Par la voix de sa secrétaire générale Marielle de Sarnez, le PDE affirme que « plus que jamais, nous avons besoin de retrouver la confiance des citoyens », après la poussée antieuropéenne et populiste.

 

De ce constat, nous devons, comme l’a rappelé la députée européenne basque Izaskun Bilbao, faire notre « mea culpa » car nous ne parlons pas assez d’Europe lorsque nous revenons sur nos scènes politiques nationales. Pour François Bayrou, il est « impossible qu’une institution soit aussi illisible » : Sans lisibilité, il ne peut y avoir de compréhension et donc d’adhésion.

Francesco Rutelli a déclaré qu'il est « essentiel que l'Europe évolue de pair avec d'autres pays émergents, comme la Chine, en passe de devenir la première puissance économique mondiale. Seule une Europe unie peut rivaliser et avoir une voix dans un monde en mutation, et nous, les Européens, devons contribuer à redresser le destin d'une grande démocratie ».

 

Fier de son soutien à Guy Verhofstadt pendant la campagne européenne, le PDE est convaincu que les partis politiques européens vont jouer un rôle de plus en plus important dans la vie politique européenne. Le choix par le Conseil européen de désigner Jean-Claude Juncker comme candidat à la présidence de la Commission illustre cette victoire de la démocratie citoyenne européenne.

 

Les groupes de travail thématiques innovants sur les grandes priorités européennes, vont être mis en place dans les prochaines semaines. Selon Jean-Marie Cavada, l’Europe est un vieux continent qu’il faut « moderniser » sur l’idée d’une « rénovation économique » alliée à une « rénovation sociale ».

 

Le PDE tiendra son Congrès à Bruxelles les 10 et 11 décembre prochain.

Membres liés

Thèmes liés

IED YDE