Plus de transparence dans la publicité à caractère politique pour protéger les processus démocratiques

Aujourd’hui, les Démocrates européens sont heureux de saluer l’adoption du rapport sur la transparence et le ciblage de la publicité politique par la Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs. Le PDE reconnaît et remercie le rapporteur du PE pour ce règlement, et Secrétaire Général du PDE, Sandro Gozi, pour son travail et son dévouement afin que ce vote soit un succès. Cela permet aux citoyens de reconnaître plus facilement une publicité politique et de savoir quelle en est la raison et qui la finance.

La coopération gouvernementale s’en trouve améliorée, car les autorités nationales peuvent convenir de sanctions harmonisées. Les députés européens et les autres représentants officiels doivent relever le défi de lutter contre la désinformation qui perturbe le processus démocratique. Ce rapport va de pair avec la législation DSA (Digital Services Act Regulation).

Le secrétaire général du PDE, Sandro Gozi, a déclaré que « la politique change constamment de forme, et la publicité politique en devient une dimension de plus en plus importante. Une fois en vigueur, nous espérons que d’ici la fin de l’année, les élections dans l’UE seront plus transparentes et résistantes aux manipulations comme en témoigne le scandale Cambridge Analytica ».

Le rapport fera de la publicité politique abusive en ligne une chose du passé en rendant impossible la prédation des faiblesses spécifiques des gens. Nous devons éliminer les obstacles actuels aux campagnes véritablement transnationales lors des élections européennes. Cette législation rendra également les acteurs politiques plus responsables des publicités qu’ils diffusent. Et lorsque les règles seront enfreintes, de meilleures sanctions pourront être imposées de manière égale dans toute l’UE. »

Sandro Gozi continue de souligner l’importance de ce rapport dans la mesure où « nous établissons la lutte contre la désinformation et l’ingérence étrangère ; l’interdiction de la manipulation des électeurs à l’aide de techniques numériques ; l’élimination des obstacles à la liberté des services de publicité politique et à de véritables campagnes européennes transnationales ; une plus grande responsabilisation des acteurs politiques sur les publicités ; et des sanctions plus efficaces imposées de manière équitable dans toute l’Union européenne. »

Membre(s) lié(s)

Sandro<br>Gozi
Sandro
Gozi
Secrétaire général

France

Les actualités liées

Les défis de la démocratie libérale en Europe

Les deux leaders du Troisième Pôle italien, Matteo Renzi et Carlo Calenda, se sont rencontrés samedi dernier à Milan lors d’une conférence très suivie intitulée « Les défis de la démocratie libérale en Europe », organisée par le Parti Démocrate européen et Renew Europe.

Lire la suite »

Thème lié

La famille démocrate

Le Parti Démocrate européen garantit le niveau le plus élevé de transparence pour la poursuite de son but exclusif comme dans son organisation et son financement.

Les organisations partenaires sont les Jeunes démocrates européens (JDE) et l'Institut des démocrates européens (IED).

Information de contact

+32 2 213 00 10
Rue Montoyer 25, 1000 Bruxelles, Belgique

Nos délégations parlementaires

Mentions Légales | Vie privée |
Avec le soutien financier du Parlement européen

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

La newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités.