Our 20th anniversary - Website of the European Democrats

Le parcours fondateur
du Parti Démocrate européen

Website of the European Democrats - https://democrats.euWebsite of the European Democrats - https://democrats.euWebsite of the European Democrats - https://democrats.eu
Website of the European Democrats - https://democrats.eu

Juin 1999

Nous sommes en juin 1999 lorsque les Européens votent pour le nouveau Parlement. Le Parti populaire obtient un très bon résultat avec 233 députés européens élus, mais il est déchiré par des divisions internes, notamment entre les eurosceptiques (en premier lieu les conservateurs britanniques) et ceux trop enclins à dialoguer et gouverner avec la droite (l'ÖFP - Parti populaire autrichien, par exemple) et les "défenseurs de Schuman", qui se réunissent le 13 avril 2003 dans un groupe de travail interne au Parti populaire. Ils ont été rejoints par François Bayrou et Jean-Louis Bourlanges pour l'UDF française, mais aussi par une cinquantaine d'autres députés néerlandais, belges, luxembourgeois, italiens, espagnols et allemands l'objectif affiché était

Écarter toute tentation d'extrémisme et d'éviter une dérive vers l'euroscepticisme.

Website of the European Democrats - https://democrats.eu

Nous voici donc en 2004

L'année des élections européennes, qui se tiendront du 10 au 13 juin. L'initiative vient de François Bayrouqui est en contact avec Romano Prodi, alors président de la Commission européenne, mais surtout une personne très proche de la Margherita italienne, un parti de centre mené par Francesco Rutelli. L'intention est de créer, avec d'autres dissidents du PPE, un nouveau parti européen avec des caractéristiques résolument fédéralistes : "Les centristes français accusent le PPE de préférer la stratégie du nombre à celle de l'idéal et disent ne plus retrouver les objectifs de la construction européenne qu'ils s'étaient définis dans les années 1970. Le fédéralisme et la justice sociale ne sont plus à l'honneur", rapporte le quotidien français " Les Echos "du 4 mars 2004

Le 6 avril, c'est Sandro Goziun représentant très proche de Romano Prodi, qui a pris l'initiative de convoquer une réunion opérationnelle à Bruxelles à laquelle ont participé Marielle de Sarnez et Jean-Louis Bourlanges de l'Union pour la démocratie française (UDF), Gérard Deprez du Mouvement citoyen pour le changement (MCC) belge, Josu Ortuondo du parti nationale basque (PNV), Lapo Pistelli de la Margherita italienne, Salvador Sedo de l'Union démocratique de Catalogne (UDC) et des représentants du Centre démocratique humaniste belge (CdH) et du Parti populaire italien (PPI). Le 1er mai, Bayrou lui-même s'est rendu en Pologne pour rencontrer Bronislaw Geremek de l'Union de la Liberté (UW).

Les jeux sont faits. Le 7 mai 2004, dans un entretien avec "Le Monde", Bayrou déclarait sans ambages que :

l'Europe a besoin d'un grand parti démocrate qui ne soit ni conservateur ni socialiste et qui reprenne l'esprit des pères fondateurs

🇪🇺Et encore, dans des termes qui sont toujours aussi pertinents aujourd'hui :🇪🇺

Le PPE et le PSE se sont tous deux laissés coloniser de l'intérieur par des forces puissantes qui prennent leurs distances par rapport au projet européen. Par exemple, les eurosceptiques conservateurs siègent au PPE. Et M. Berlusconi défend l'adhésion de la Turquie, de la Russie, du Maghreb, d'Israël. Ce n'est pas l'idée d'une Europe unie, homogène, acteur sur la scène mondiale qui a inspiré les fondateurs". Deux jours plus tard, le 9 mai, les représentants d'une douzaine de partis européens se réunissent au siège de l'UDF à Paris pour célébrer la "Journée de l'Europe" et jeter les bases du nouveau parti européen.

Quelques jours après les élections et après une réunion avec Graham Watson, président de l'ADLE, pour préparer l'entrée du nouveau parti dans le nouveau groupe parlementaire, François Bayrou a donné une conférence de presse avec Francesco Rutelli pour lancer le PDE. L'assemblée générale constitutive du PDE aura lieu le 13 juillet 2004 date qui coïncide avec le début de la législature européenne. Les partis fondateurs sont l'UDF, la Margherita, le MCC, le Parti travailliste lituanien, les Tchèques de la Voie du changement et les Chypriotes de Nouveaux horizons, pour un total de 25 députés européens au sein du "Groupe de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe", qui compte 88 membres. Le 11 septembre, le Parti national Margherita a clôturé ses travaux à Monopoli, en Italie, par un débat sur les questions européennes, parmi les intervenants, Josu Jon Imaz, le président à l'époque du PNV basque, , Francesco Rutelli et François Bayrou. Radio Radicale conserve un enregistrement de l'événement.

Website of the European Democrats - https://democrats.eu

Conclusion

Le premier congrès fondateur du Parti Démocrate européen s'est finalement tenu à Bruxelles le 9 décembre 2004. Les coprésidents François Bayrou et Francesco Rutelli ont été nommés, tandis que Romano Prodi, président sortant de la Commission européenne, a été nommé président d'honneur.

La newsletter

Recevez toutes les dernières informations sur les Démocrates européens directement dans votre boîte email.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

La newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités.